Immersion olfactive chez Rodin

J’ai tenté l’expérience « Essence et art » qui organise régulièrement des conférences olfactives au cœur de certain musée parisien. Deux conférencières mettent en écho un parfum, une fragrance, et « l’alchimie créative d’émotions, de matières et de couleurs » d’un chefs-d’œuvre, que ce soit peinture, ou sculpture. 

Gwenaëlle est conférencière en histoire de l’art, Catherine experte en fragrance. Toutes les deux, nous emmènent faire un voyage olfactif au musée Rodin de Paris. 10 œuvres sont présentées, dont une de Camille Claudel. Je n’en présenterais que certaine pour ne pas tout dévoiler.

Pour une amoureuse du vin, comme moi, les odeurs sont une partie essentielle de la dégustation, et c’est une des plus difficiles me concernant. Le parfum est donc une façon poétique et intéressante de travailler ce sens.

Rappelons que les parfums sont composés de 3 notes.

  • La note de tête, la plus volatile (2h), celle que l’on sent en premier. Souvent plus fraîche et vive que les suivantes: les agrumes, les notes aromatiques menthées, eucalyptus… 
  • La note de cœur à volatilité moyenne (entre 2 et 10h):  souvent des épices, des fleurs…. 
  • La note de fond, celle qui peut rester de plusieurs heures jusqu’à plusieurs jours sur la peau: notes vanillées, boisées, musquées, ambrées…. 
Comprendre la pyramide olfactive
Photo : Neroliane

Les explications sur chaque oeuvre ne sont pas trop longues, ne sont pas métaphorisées ou élitistes. Accessible à tous, c’est une très belle visite sensorielle, quand on aime l’art et le parfum. Les deux conférencières sont vraiment passionnantes et pleine d’enthousiasme. Ça parait bête à signaler, mais ce n’est pas toujours le cas. Le tarif est de 39€. Il comprend le billet d’entrée du musée + la visite parfumée (durée 1h30/45) + tableau de correspondances Art et parfums reçu par mail après. Une vraie, jolie expérience ! 

Le penseur ….  1903 – Bronze

20180210_1144271391518477-e1518378734513.jpg

20180210_1144141553303551-e1518378715576.jpg

Le penseur représente Dante, l’auteur de « La Divine Comédie » penché en avant pour observer les cercles de l’Enfer en méditant sur son œuvre. Sa nudité représente l’intemporalité.  Il a une musculature très forte qui dénote la puissance de sa pensée. Il est en tension, le corps tendu, replié sur lui même, ses doigts de pieds sont crispés. Sa force extérieure est en faite sa force intérieure. Il pense….

sycomore-chanel-parfum.jpgLe parfum associé:

« Sycomore » de Chanel, crée en 2007 par Jacques Polge de la collection « Les exclusives ». Il fait parti de la famille boisée. Catherine: « C’est un parfum de caractère, brut, incisif, vibrant. Il est sec et chaleureux, pour la méditation de l’esprit ».

Notes de tête: Baie de genévrier, baie de rose ⇒ La tension de corps

Notes de cœur: Bois de vétiver, écorce de bois ⇒ Puissance de la musculature

Notes de fond: Baume, encens, santal, et quelque chose de lacté ⇒  La concentration

 

La cathédrale –  1908, Pierre H. 64 cm ; L. 29,5 cm ; P. 31,8 cm

Anciennement appelée « Le pacte » puis « L’arche d’alliance ». Ce sont deux mains droites qui sont presque en train de se toucher, se rejoindre. Elles forment la voûte d’une cathédrale. Elles sont en mouvement, en train de créer quelques chose. Elles forment une alchimie. Un vide dedans, le plein à l’extérieur.

0066081_orris_sandalwood_cologne_intense_50ml.jpeg

Le parfum associé: « Orris & Sandalwood » de Jo Malone. Crée par Perre Negrin, de la famille orientale boisée.

Notes de tête: Géranium, violette ⇒ Impulsion vers le haut

Notes de coeur: Iris pour le coté féminin, floral, poudré, le bois de santal pour le coté masculin, boisé, sec ⇒ Rencontre des deux mains. Utilisé ici : Iris pallida, cultivé et récolté en Toscane.

Notes de fond: Ambre, ciste et musc ⇒ Le bois chaud de la cathédrale

La femme accroupie  –  1906-1908 – Bronze – H. 85,8 cm ; L. 60 cm ; P. 52 cm

20180210_123122.jpg

 

Cette femme fait aussi partie des personnages de « L’enfer » de Dantes. A l’origine elle portait une pierre sur son dos: le poids de ses péchés.  Sa posture est tendue, elle est recroquevillée sur elle même tellement la pierre est lourde. Mais c’est une sculpture également très sensuelle. Elle attrape son sein, son pieds, tout est resserrés surcontre son torse nu, elle offre son sexe à la vue. Et pourtant elle exprime toute la douleur qu’elle peut ressentir, les yeux fermés, en souffrance. Une sensualité animale, une « Grace bestiale ». 

Parfum associé: « Shanghai lily »  Eau de Parfum de TOM FORD crée par Antoine Maisondieu en 2013. Elle fait partie de la famille orientale florale. 

Notes de tête: orange amère, les épices comme le clou de girofle, le poivre noir ⇒ La tension du corps, le brûlant, la provocation sexuelle. 

Notes de coeur: Jasmin, rose, tubéreuse 

Notes de fond: sec et fumé. Encens, bois de , ciste, bois de vétiver. C’est ambré ⇒ le corps en tension, et offert. La force et la vie de cette femme accroupie. 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s